• augecathie

SAVOIR, SAVOIR FAIRE, SAVOIR ÊTRE


Mots différents et pourtant indissociables dans la pratique de la sophrologie caycédienne

­­­

“Savoir que l'on sait ce que l'on sait et que l'on ne sait pas ce que l'on ne sait pas, voilà le vrai savoir” Confucius, Livres des Sentences, II, 17

­

­Trois concepts qui fondent une pratique professionnelle. Des interrogations qui nous accompagnent tout au long de notre vie professionnelle quand nous avons un métier d'accompagnement. Revenons à la définition du mot savoir et savoir faire : verbe issu du latin populaire sapere et du latin classique sapere “avoir du goût, de la saveur” et “connaître, comprendre, savoir” sans la notion de science. Une appétence pour l'apprentissage et la connaissance. Le savoir, la nourriture de l'esprit. Savoir c'est ce qui est appréhendé par l'esprit, ce que l'on tient pour réel (connaître) Savoir c'est aussi être capable par un apprentissage, avoir une aptitude, une habilité innée ou acquise (pouvoir) Savoir faire : C'est l'habilité à faire réussir ce qu'on entreprend, à résoudre des problèmes pratiques (art, dextérité) mais c'est aussi l'ensemble des connaissances, expériences accumulées par un individu. Il n'existe pas de définition pour le savoir être. C'est ce qui est la plus difficile à appréhender. Quand nous apprenons un métier, que ce soit médecin, infirmier, psychologue, sophrologue ou même avocat, tous ces métiers d'accompagnement en liaison direct avec l'humain, nous suivons des cours de théorie (savoir) et de la pratique (savoir faire). Mais nous n'apprenons pas comment accompagner l'humain en tant que tel au delà du besoin initial (mal être). Les théories s'acquièrent à force de lecture et de relecture des cours. La pratique s'acquière à force “d'en faire”. Mais comment apprendre à être dans notre métier, ce fameux savoir être qui souvent distingue les “bons et mauvais” praticiens entre eux ? Apprentissage subtil néanmoins inné qui est lié à la personne praticienne : qui suis je ? quelles valeurs me guident dans mon métier (et dans ma vie), qu'est ce qui m'anime au plus profond de mon être? que veut dire “accompagner quelqu'un” pour moi ? Savoir être est une attitude qui nécessite une capacité d'écoute active, une qualité de présence et une attitude respectueuse et non jugeante, donc accueillante. Paramètres si subtils qui demande aussi une capacité d'adaptation. Savoir être ne veut pas dire tout accepter de l'autre, ou tout imposer, notamment son savoir!! Savoir être c'est être soi en s'appuyant sur le savoir et le savoir faire. C'est aussi être accueillant, empathique. De plus, savoir être c'est laisser la place à l'autre d'exister, de se découvrir, avoir la possibilité de s’exprimer librement, être lui. Cette attitude de savoir être s'ajuste, se découvre et se renforce chaque jour. En sophrologie, tout comme dans les autres métiers, c'est un jeu d'équilibre où accompagner ne veut pas dire diriger, où acquérir toujours plus de savoir et de savoir faire ne doit pas se faire au dépend du savoir être. Et finalement pour que le savoir être soit le plus en équilibre possible, le mieux ne serait il pas d'avoir la qualité/ l’intention de pouvoir et savoir remettre en question : notre accompagnement, notre savoir, nos certitudes professionnelles ? Et vous qu'en pensez vous ?


2 vues0 commentaire